Le vieux rouet ancien

Le vieux rouet ancien

Il y a quelques années lorsque j’ai voulu filer la laine, j’ai vu dans mon coin ( il n’y en a pas beaucoup a vendre dans mon coin !) ce magnifique rouet ancien qui trainait dans un garage. Je me suis précipitée pour l’acheter croyant pouvoir filer avec, ce rouet devait remplacer mon fuseau turc !

Oui mais voilà, ce rouet ne filera jamais rien, c’est un rouet de démonstration, bien que la roue tourne et que la bobine, frein et épinglier soient présents. Il est sensé être a double entraînement, j’ai donc mis une courroie en chanvre en huit pour le faire fonctionner, mais la bobine malgré les réglages divers et multiples ne tournait pas

Mais il est un détail important qui fait que ce rouet ne filera jamais c’est que l’épinglier n’est pas troué pour faire « tortiller la laine  » , par contre j’admire le façonnage et tournage du bois c’est vraiment bien fait , quand je l’ai reçu la première chose que j’ai faite c’est de le passer a l’huile de lin.

En attendant, il est dans une pièce a l’abri de l’humidité en attendant un repreneur ou une utilisation décorative dans un futur plus ou moins proche

Et si on faisait un peu de calcul

Un kilo de laine brute vaut entre 0.20 euro et 1.50 euro le kilo, on va partir sur la base de 1 euro le kilo pour simplifier le calcul

Trié et lavé le kilo de laine vaut 12 euros ( c’est le prix que j’ai payé pour du texel acheté lavé en filature)

La laine cardée est entre 20 et 30 euros le kilo

La laine peignée entre 30 et 40 euros le kilo, je ne parle pas de laines de luxe comme la mérinos ou l’alpaga mais de la laine de pays celle qu’on peut trouver entre 0.20 et 1.50 euro le kilo à l’état brut

Cette même laine filée main vaudra 20 a 30 euros les 100 grammes selon la finesse et le métrage !!! C’est là que je voulais en venir, rentable non ? Passer d’une matière première a 1 euro pour revendre a 200 euros le kilo c’est une bonne affaire lucrative, vous croyez pas ! Et si mes 100 grammes de laine sont transformés en écharpe a 80 euros l’écharpe on arrive a 800 euros le kilo cette fois !!! En fait c’est pas si simple que ça ! Prenons le calcul autrement !

Lavage du kilo de laine 1 heure , je mets la teinture avec dans mon heure de lavage

Cardage 1 heure pour un kilo de laine

Je passe l’étape du peignage qui est trop chronophage et qui principalement se fait en filature

Le filage c’est 8 a 10 heures pour 100 grammes , cela nous donne entre 80 et 100 heures pour le filage d’un kilo de laine, là avouez que la plus value est moins interessante

Je vais arrondir a 100 heures pour arriver a un fil en partant de la laine brute

Et pour finir la transformation, une écharpe unique tissée main met environ 10 heures pour son élaboration ( une écharpe de 100 grammes cela me fait 100 heures pour 10 écharpes qui vont consommer mon kilo de laine brute) , nous arrivons donc a 200 heures pour transformer mon kilo de laine qui serait rentabilisé a 800 euros donc 800 euros/200 heures = 4 . Cela me fait 4 euros de l’heure sans l’amortissement du métier a tisser, ni de la cardeuse, ni de l’eau, ni de l’électricité , ni des charges sociales

Mais qu’en pense le mouton de tout cela ? Il s’en moque !

La solution c’est la mécanisation, faire travailler les machines pendant qu’on s’occupe d’autre chose, mais la mécanisation c’est reproduire le modèle a l’infini , c’est l’industrialisation c’est ce quoi je lutte depuis des décennies, c’est cela qui détruit la planète, la créativité et qui pousse a la surconsommation.

Une autre solution travailler plus vite au risque de commettre des erreurs, je démonte déjà pas mal de mes ouvrages.

Dans mon exemple plus haut j’ai simplifié le calcul parce que un kilo de laine brute ne donne pas un kilo de laine filée mais 600 grammes environ, il faut tenir compte des parties de toison inutilisables et de la perte de poids du suint et de la lanoline mais c’est détaillé dans l’article sur le lavage de la laine

Une autre solution c’est augmenter les prix pour pourvoir tirer de cette activité un revenu substantiel vendre les écharpes a 250 euros plutôt que 80 euros piéce, cela me donnerait du 16 euros de l’heure , mais voilà une écharpe a 250 euros est une écharpe en soie ou cachemire pas en laine de pays !!! Solution a proscrire a moins de faire dans le cachemire et la soie qui eux ne valent pas 1 euro le kilo mais 100 x plus et encore j’arrondis au plus bas

Une autre solution serait d’acheter la laine toute prête et la teindre pour la personnaliser comme beaucoup font, une pelote mélange d’acrylique et « de je ne sais pas trop ce que c’est  » achetée entre 1 et 2 euros les 50 grammes, pour faire mon écharpe il me faudrait 2 à 3 pelotes , prix d’achat de la matière première entre 3 et 6 euros , si je vends mon écharpe 120 euros , je m’en sors mieux qu’en filant ma propre laine mais ce n’est pas dans mon projet qui est la création d’objets et accessoires uniques !

Je crois que je ne gagnerais jamais ma vie a filer et tisser mes propres fils mais en dehors de l’activité chronophage et parfois rébarbative, cela me permet de m’exprimer, de m’évader et de VIVRE, cela fait très longtemps que je crée, principalement avec des fibres, mais aussi du numérique ou des écrits et si je ne le fais pas je déprime, alors tout l’or du monde ne suffira pas pour me garder ma santé physique et mon moral. Ce qui me motive ce n’est pas le gain a tout prix mais le plaisir de voir l’ouvrage terminé et de partager avec ceux et celles que ça intéresse.

Tisser est-ce rentable ?

 J’ai tissé dernièrement deux torchons a vaisselle en coton lin blanc et lin pour les motifs en couleur, et j’ai voulu savoir le coût de revient de ses deux torchons en sachant que la matière première n’est pas donnée .

Les deux torchons font 57 cm de large , le premier est d’une longueur de 80 cm et le second fait 95 cm de long, le poids total des deux torchons est de 323 grammes, j’ai donc 323 grammes de matière sur les deux articles sans compter les chutes de fil en provenance des attaches sur les ensouples avant et arrière du métier a tisser

Je divise mes 323 grammes par deux comme le coton-lin représente a peu prés la moitié du fil utilisé et le lin pour l’autre moitié, j’ai arrondi a 160 grammes de chaque matière sachant que mes calculs ne sont pas au centime près mais une approximation.

Mon lin de couleur est vendu a 2.50 euros les 50 grammes sans les frais de port

Le coton-lin est vendu a 12,00 euros le kilo en cone sans les frais de port

J’ai donc 160 grammes de lin soit 3 x 50 g + 10 g = 8 euros de lin.

Et pour le coton-lin 12.00 /1000 x 160 = 1.92 euro que je vais arrondir a 2 euros

Mes deux torchons m’ont donc coûté 10 euros soit 5 euros pièce, ce qui reste cher comparé a ce qui se vend par ailleurs, pour ce prix j’en ai 3, est-ce bien raisonnable ? Et je n’ai pas compté ma main d’oeuvre.

Ceux qui me connaissent et me suivent savent que je ne fais rien sans raison et ma démarche de tisser du linge a vaisselle est justifiée parce que ceux que j’ai fait sont de qualité supérieure, beaux, absorbants et résistants, ce qui n’est pas le cas pour des torchons en coton a 5 euros les 3 qui n’absorbent rien ( du moins ceux que j’ai acheté depuis des années, j’en ai plein les tiroirs et au final ne servent pas a grand chose )

J’ai fait une recherche sur les torchons vaisselle en lin , la valeur d’un torchon de cette qualité varie entre 15 et 25 euro pièce, et n’est pas un modèle unique et n’est pas tissé main, si je cherche dans la qualité supérieure je m’en sors très bien  Alors comparons toujours ce qui est comparable !!!

%d blogueurs aiment cette page :