Un sac en coton au crochet pour 2.50 euros

Un sac en coton au crochet

C’est un sac qui fait 28 cm de diamètre et 25 cm de haut, les pompons sont en laine feutrée, le cordon est en tissage japonais , la lanière en tissage toile. Le sac est doublé !

J’ai utilisé pour le réaliser 2 pelotes et demi de coton 8/4 ( 170 m aux 50 grammes ) que j’ai payé 1 euros la pelote, c’est le fil coton noir, le reste du fil utilisé a été récupéré sur des restes de coton provenant des ensouples avant et arrière lorsque je tisse, j’ai pas mal de ce fil en stock et cela fait du métrage a la longue. Par contre il ne m’est pas venu a l’idée de peser le sac terminé, pour en estimer le cout si j’avais acheté toute le coton pour sa réalisation.

Le point utilisé est la maille serrée et le crochet est un crochet numéro 2.5, j’ai crocheté avec un crochet plus petit que la taille préconisé pour le fil pour que le sac soit plus solide et ait plus de tenue.

Le fond du sac

Le fond du sac

Pour commencer le fond, j’ai fait un cercle avec 5 mailles en l’air fermées par une maille coulée, puis dans l’anneau j’ai crocheté 10 mailles serrées toujours fermées par une maille coulée

Rang 2 : 2 mailles serrées dans chaque maille serrée du rang précédent

Rang 3 : 2 mailles serrées une maille sur deux, ( crocheter deux mailles serrées dans la maille, puis une maille serrée, deux mailles serrées , une maille etc….)

Rang 4 : 2 mailles serrées une maille sur trois

Rang 5 : 2 mailles serrées une maille sur quatre

Continuer jusqu’à avoir 28 cm de diamètre, arrivé a 20 cm limiter les augmentations tout les deux rangs pour éviter que le fond du sac gondole

Le corps du sac

Le corps du sac se crochète tout droit sans faire d’augmentation en mailles serrées, arrivé a 25 cm de haut crocheter 10 mailles serrées , sauter deux mailles serrées, 3 mailles en l’air , 10 mailles serrées, sauter deux mailles serrés, 3 mailles en l’air sur tout le rang, pour pouvoir glisser la cordelette, au rang suivant crocheter 2 mailles serrées sur les 3 mailles en l’air, 10 mailles serrées ( continuer sur tout le rang ) Crocheter encore trois rangs de mailles serrées, fermer avec une maille coulée et rentrer les fils. A ce stade, le sac est formé, reste a confectionner la lanière et la cordelette

La lanière fait 8 cm de large sur 1.10 m de long, je l’ai pliée en deux et cousue pour plus de solidité, elle a été réalisée avec mon métier 8 cadres au point de toile toujours avec mes restes de coton d’ensouple arrière, la chaine est en coton lin 

La mise en oeuvre des pompons se trouve ici : https://verolaine.blogspot.com/2021/10/balles-de-sechage-en-laine-feutree.html

Des essais de tricot sans suite

Un pull rayé aux couleurs chaudes

Comme je suis satisfaite du dernier pull que je me suis fait , m’en refaire un autre est mon nouveau projet . Mon problème est qu’il me faut 18 / 22 pelotes de 50 g selon la longueur voulue et les dimensions du col pour réaliser le pull en question et que je ne les ai pas en stock. ( ça c’était avant !)

J’ai commencé a faire les cotes avec de l’alpaga brun trés doux, puis j’ai continué au point de jersey avec du mouton allemand ou eider teint au brou de noix beaucoup plus rêche que l’alpaga.

Une couche de jersey alpaga marron pour la douceur et encore du mouton allemand teinté au brou de noix et cette fois au point de riz, au point de jersey envers une couche d’alpaga blanc puis de la laine rose pour layette

Après la laine rose, j’ai tricoté avec de l’ile de France teinte avec des feuilles de laurier tin ou cerise, la texture est encore différente, la laine étant plus épaisse elle rend le motif plus dense et contraste avec les autres laines.

Le projet n’a pas abouti a cause des différences d’épaisseurs de laine, ce qui rendait le tricot disgracieux, certaines rayures étant plus larges que d’autres, au montage, cela risquait de gondoler. Pour éviter cela, il aurait fallu changer de numéro d’aiguille mais aussi faire des diminutions a chaque changement de couleur et de fil ! Le projet me plaisait beaucoup et il est toujours a mon gout, peut-être qu’un nouveau projet inspiré de celui-là verra le jour !

_______________________________________________

Essai tricot mérinos arc-en-ciel

Avec du mérinos filé main, un de mes premiers mérinos

Ce n’est pas tout de faire des pelotes et de les stocker, il faut en faire quelque chose, j’ai donc fait un test, enfin, j’ai monté 50 mailles, sur des aiguilles 2.5 et j’ai essayé d’en faire un « truc « , mais je me suis heurté au fait que mes premiers filages n’ont pas la même épaisseur que ce que je fais actuellement, on apprend ! Et mon tricot se trouve plus large par endroits, j’en ai fait des photos car l’effet me plait beaucoup mais cela donne un autre « effet  » qui lui est bâclé ce que je n’aime pas du tout

Donc j’ai démonté le tout et j’en ai fait autre chose…………..

Puis j’ai essayé d’en faire un pull avec des motifs, le résultat me plaisait beaucoup. Mais malgré l’aspect plaisant, j’ai du démonter encore une fois parce que les bandes du devant ne suivaient pas les bandes du dos, et ce n’était pas beau , alors j’ai décidé d’en faire un pull tube et de tricoter avec des aiguilles

circulaires

Cotes en mailles torses

Rang 1 : deux mailles endroit en faisant passer la deuxieme maille sur la première la tricoter a l’endroit et tricoter la suivante aussi a l’endroit ( on passe l’aiguille entre les deux mailles mais a la place de les tricoter ensemble on tricote celle qui est derrière , une fois tricotée on prend l’autre maille soit la première qui s’est trouvée derrière la deuxieme et on la tricote aussi a l’endroit ) deux mailles envers, deux mailles torses, deux mailles envers ou autant de mailles torses que l’on veut et autant de mailles envers

Rang 2 : tricoter les mailles comme elles se suivent

Rang 3 : comme le rang un et ainsi de suite

Le modèle est réalisé avec de la laine filée main

Comme j’allais manquer de laine pour les manches, j’avais rajouté de la laine rose du commerce et j’ai donc tricoté en rond pendant un certain nombre de rangs, mais le résultat n’avait rien d’aussi seyant que les deux essais précédents , alors je me suis résigner a démonter encore une fois et mettre cette laine de coté , ce qui serait vraiment dommage.

Quelque mois plus tard j’ai trouvé la solution ce sera une « écharpe diagonale » sans la laine rose du commerce

Ces montages et démontages n’ont pas été inutiles, ils m’ont permis de tester la solidité de ma laine filée main et de me donner de l’assurance sur le sujet

_______________________________________________

Premier essai « chale « 

Depuis longtemps, j’ai le projet de me faire un grand châle en laine mérinos. Le travail avance bien et les couleurs me plaisent. Comme je le disais l’ouvrage avance vite et bien mais voilà, il ne me plait pas, trop de rayures et pour un châle ce n’est pas plaisant, j’ai donc défait ce que j’avais entrepris et recommencé, ce sera le sujet d’un prochain article.

_______________________________________________

Deuxième essai châle laine multicolore

Il y a quelques jours j’avais commencé un châle de grande taille pour mon propre usage, mais l’agencement des rayures ne me plaisait pas, j’ai donc démonté ce que j’avais fait et recommencé. Cette fois j’ai ajouté des torsades pour « casser les rayures », mais après quelques centimètres, là encore ce que j’étais en train de faire, ne me plaisait pas, j’ai donc encore une fois démonté l’ouvrage

Démonter ce que je suis en train de faire m’arrive souvent, c’est cela la création, il faut trouver ce qui va et trouver le courage de refaire ce qui a déjà été fait

_______________________________________________

Début d’un pull en filé main et soie 

Cette partie est en soie tussah et en soie sari filée par petites touches, l’effet est magnifique, les bandes sont en mouton allemand teinture végétale

La partie tricotée du haut est en mouton allemand teinture végétale dont le fil est incrusté de perles ( les perles ont été mises lors du filage ), en dessous c’est de la soie tussah filée main . Il a été démonté a cause de la différence de texture, entre la douceur de la soie et le coté rêche du mouton allemand cela ne collait pas, et aussi a cause de la différence d’épaisseur entre les différentes laines, j’ai eu peur que ça finisse par gondoler, c’est un souci qu’il va falloir que je règle si je veux mélanger différents styles de laine.

_______________________________________________

Echarpe jaune et moutarde

Il s’agit d’un test en mérinos filé main pour tester la tenue du fil et sa solidité, verdict, le fil tient la route mais comme ce ne sont pas mes couleurs, j’ai démonté encore un coup.

Diagonales sur 24 mailles

Monter un nombre de mailles multiple de 24

Tricoter une lisière au point mousse

Rang 1 : 1 m lisière  » 11 mailles endroit, 2 mailles ensemble, 11 mailles endroit, 1 jeté « 

Rang 2 et tout les rangs impairs , tricoter les mailles comme elles se suivent

Rang 3 : 1 m lisière  » 11 mailles envers, 2 mailles ensemble, 10 mailles endroit, 1 jeté, 1 m endroit « 

Rang 5 : 1 m lisière  » 11 mailles endroit, 2 mailles ensemble, 9 mailles endroit, 1 jeté, 2 m endroit « 

Rang 7 : 1 m lisière  » 11 mailles envers , 2 mailles ensemble, 8 mailles endroit , 1 jeté, 3 m endroit « 

Rang 9 et rangs pairs suivants : 1 m lisière continuer , en alternant les rangs endroit et envers et en décalant le jeté d’une maille, jusqu’à avoir 2 mailles ensemble et un jeté

Continuer tout du long lorsque l’on a sur le rang « 11 mailles endroit, 2 mailles ensemble, 11 mailles endroit, 1 jeté  » continuer sur tout le rang et l’ouvrage

Seule la première partie du schéma est prise en compte

Teinture garance sur coton

J’avais dans mon stock 1 kilo de coton mercerisé en écheveaux de couleur écru, je ne savais avant de teindre ce coton si c’était la couleur naturelle ou une couleur chimique.

J’avais donc pris ma garance en poudre, 150 grammes et je les avais mélangés a 4 litres d’eau du robinet.

J’avais mis a macérer pendant une nuit mon premier écheveau dans de l’eau additionnée de lessive de cendres (pour modifier le PH).

https://verolaine.blogspot.com/2021/10/quelques-lessives-ecologiques.html

Puis j’avais plongé mon écheveau dans la garance et mis a chauffer pendant une heure sans faire bouillir, température a environ 50°, la garance ne doit pas cuire

Au bout d’une heure j’avais mis a rincer l’écheveau, j’ai obtenu un beau vieux rose ou lie de vin, j’avais donc recommencé l’opération avec un deuxième écheveau et les suivants

J’en avais oublié dans le bain pendant une nuit ( ce sont les écheveaux les plus foncés )

_______________________________________________

J’avais commencé un couvre-lit dix ans auparavant mais quand j’ai voulu le continuer, impossible de reproduire les hexagones de même dimension et ceci même en changeant le numéro de crochet.

Comme le bain de garance était toujours opérant, j’y ai mis mon début de couvre-lit et j’ai procédé de la même opération de chauffe que pour le coton mercerisé.

Ce n’est pas un vieux rose que j’ai obtenu mais un beau rose tendre nuancé

_______________________________________________

Démontage et pelotage du coton garance

Une fois le « couvre-lit » sec, j’ai commencé le démontage. J’ai décousu les morceaux . Puis j’ai démarié les deux fils séparément et simultanément pour en faire des pelotes. Le rose est clair mais on ne voit pas les nuances pour le moment.

_______________________________________________

Teinture garance coton blanc

Comme mon bain de garance n’était pas épuisé, j’y ai plongé une pelote complète de coton blanc, espérant avoir des nuances, la pelote est ressortie rose pale.

Comme elle ne séchait pas de l’intérieur j’ai commencé a la peloter, jusqu’à l’endroit ou elle était mouillée

 Le lendemain j’ai recommencé l’opération et finalement il n’y avait pas de différence de teinte

_______________________________________________

Echeveaux coton , le devenir

J’ai teinté des écheveaux de coton mercerisé avec de la garance en poudre , je suis super satisfaite de la teinte obtenue, maintenant il faut mettre les écheveaux en pelotes pour les conserver. C’est là que le bât blesse , aucun des 10 écheveaux ne se déroule comme il devrait, c’est bourré de noeuds et emmêlé

J’ai mis une bonne semaine a faire mes pelotes en comptant un après midi en moyenne par écheveau, je n’achèterai plus de coton en écheveau et surtout pas des écheveaux de 100g.

Après une semaine de démêlage laborieux, les pelotes sont mises dans un sac

J’ai teins trois sortes de coton et pourtant j’ai plusieurs nuances de roses
J’ai teins ce coton il y a plus de cinq ans et aucunes des couleurs n’ont bougé, le coton mercerisé a été utilisé dans différents ouvrages qui ont été lavés et la teinte est toujours la même

%d blogueurs aiment cette page :